Chargement en cours

Clinique Veterinaire Harfang

05 61 75 11 21
Une question ?
Rejoignez-nous :
Clinique Veterinaire Harfang
  • 40 avenue jean moulin
    31320 Castanet-Tolosan
  • 05 61 75 11 21
Voir en ligne

Pour ne manquer aucune de nos actualités ou évènements, inscrivez-vous à notre newsletter :

Merci d'avoir confirmé votre adresse email. Vous continuerez de recevoir nos actualités et offres promotionnelles.

La piroplasmose

Date :
Description :

La piroplasmose, aussi appelée babésiose, est une maladie parasitaire qui touche essentiellement les chiens, et qui est transmise par les tiques.

Transmission

Le parasite Babesia canis infeste les globules rouges des canidés suite à la piqûre par une tique porteuse. Après prolifération dans un globule rouge, celui-ci est détruit et les parasites colonisent de nouveaux globules rouges. Ainsi, une anémie par destruction des globules rouges est progressivement mise en place.

Symptômes

Quelques jours après la piqûre par une tique porteuse,  les symptômes suivants peuvent apparaître :

>  Baisse de forme, apathie, tremblements, refus de se déplacer

> Pic de température entre 39°C et 41°C (température normale d’un chien entre 38°C et 39°C)

>  Baisse d’appétit voire anorexie

>  Urines foncées

Ces signes cliniques doivent motiver la visite chez le vétérinaire au plus vite.

 

Diagnostic

En cas de suspicion de piroplasmose, le vétérinaire réalisera un frottis sanguin  à partir d’une goutte de sang prélevée à l’oreille.


La visualisation d’un seul parasite dans les globules rouges confirme le diagnostic. En revanche, l’absence de Babésie n’exclue pas totalement la maladie.

Des analyses sanguines peuvent être nécessaires pour appuyer le diagnostic : on pourra mettre en évidence une anémie à la numération formule, voire une atteinte du rein ou du foie dans les cas avancés.

 

Prise en charge

Lorsque le diagnostic est posé, ou lors de très forte suspicion clinique, une injection sous-cutanée d’imidocarbe permettra d’éliminer les parasites des globules rouges.

Une amélioration clinique doit absolument être observée dans les 48 heures. Dans le cas contraire, de nouvelles analyses seront réalisées pour surveiller l’atteinte des organes et adapter le traitement, et une nouvelle injection d’imidocarbe pourra être envisagée. Une hospitalisation est quelquefois nécessaire dans les cas les plus graves.

 

Prévention : Commentéviter que mon chien attrape la piroplasmose ?

Le meilleur moyen d’éviter l’infestation est de mettre en place une prévention efficace contre les tiques, vecteurs de Babésies.

Bien que le pic de prolifération des tiques soit théoriquement au printemps, on en trouve malheureusement toute l’année dans nos régions tempérées : il est donc conseillé de traiter les chiens et chats toute l’année pour prévenir les piqûres.

 

Et le vaccin ?

Il existe un vaccin pour chien pour la prévention de la piroplasmose. Cependant, son utilisation est limitée en pratique car il protège uniquement contre une souche de Babesia sur les 4 existantes dans la nature.

Il n’empêche pas l’infestation mais limite l’apparition des signes cliniques en cas de maladie.

La vaccination doit être réalisée sur un chien en bonne santé, et à distance des autres vaccins. Des effets secondaires ont parfois été rapportés.

 

FAQ 

>  Mon chien est correctement traité contre les parasites, peut-il tout de même être infecté ?

Oui, bien que les traitements antiparasitaires vétérinaires soient très efficaces, de rares cas de piroplasmose ont été décrits chez des animaux correctement traités. Il est donc essentiel d’inspecter systématiquement votre chien après une balade en nature, pour retirer au plus tôt une éventuelle tique.

>  Un chien qui a déjà eu la piroplasmose peut-il à nouveau être infecté ?

Oui, la maladie n’entraine pas la formation d’anticorps durables, ainsi une nouvelle piroplasmose est toujours possible chez un chien déjà touché. Il est indispensable de continuer à le traiter contre les parasites externes tout au long de sa vie.

>  La piroplasmose est-elle transmissible à l’Homme ?

Non, votre chien ne peut pas vous transmettre la maladie. En revanche, d’autres maladies sont transmises aux humains par les tiques (maladie de Lyme notamment). Il est donc nécessaire de vous protéger également lors des balades en nature (vêtements couvrants), et de vérifier l’absence de tique au retour.


En cas de question, n'hésitez pas à nous contacter.


Gestion des cookies

Ce site nécessite l'utilisation de cookies "traceurs" pour mesurer l'audience et offrir une experience utilisateur optimale. Vous pouvez à tout moment les accepter ou les refuser depuis notre page dédiée.


Erreur