chezmonveto

Nos conseils

Imprimer

picto Le surpoids du chat et du chien


L’excès de poids : à éviter…. de toute urgence !

 

L’excès de poids diminue l’espérance de vie du chien comme du chat.

Il diminue aussi la tolérance aux efforts physiques (chien essoufflé après une promenade). Il augmente les douleurs articulaires liées à l’arthrose, les risques de rupture de ligament croisé ou de dysplasie de la hanche en cas de surpoids pendant la croissance. L’obésité favorise également l’apparition du diabète sucré et certaines affections de la peau. Elle aggrave les troubles cardiaques et respiratoires. Chez le chat, l’obésité est un facteur de risque des cystites.

Pour toutes ces raisons, mieux vaut donc éviter l’excès de poids, ou le combattre s’il est installé !


Tous les chiens n'ont pas les mêmes besoins énergétiques

Comment éviter la prise de poids ?

 

En distribuant à l’animal un aliment adapté à ses besoins énergétiques, en quantité raisonnable, et en favorisant l’exercice physique.

Les besoins énergétiques sont en effet variables d’un animal à l’autre :

  • La race est un facteur de variation chez le chien : un labrador est plus facilement en surpoids qu’un boxer ou un berger allemand par exemple.
  • La stérilisation diminue les besoins énergétiques.
  • Le mode de vie : un animal sportif ou vivant dehors en hiver n’a pas les mêmes besoins en énergie qu’un « roi du canapé »
  • L'âge : un chat ou un chien adulte a plus de risque d’être trop lourd qu’un jeune en croissance
  • Certains médicaments ont tendance à faire prendre du poids
  • Certains troubles hormonaux s’accompagnent d’obésité

 

Tous ces éléments sont à prendre en considération pour déterminer quel aliment est le mieux adapté à votre animal en particulier, et pour calculer la quantité journalière à lui donner.


Quelles sont les races de chiens les plus prédisposées à l’obésité ?

 

Basset Hound, Beagle, Bouvier Bernois, Cairn Terrier, Cavalier King Charles, Cocker Spaniel, Colley, Golden Retriever, Labrador, Rottweiler, Saint-Bernard, Scottish Terrier, Teckel, Terre-Neuve.


Faut-il changer l'alimentation d'un animal après une stérilisation ?

 

OUI ! La stérilisation du chien et du chat, mâle ou femelle, diminue de 20 % les besoins énergétiques de l’animal. Elle s’accompagne par ailleurs d’une augmentation de l’appétit qui ne tarde pas à se manifester. Nous vous conseillons donc vivement de changer l’alimentation de votre animal dès les jours qui suivent l’opération, si vous souhaitez éviter la dérive vers le surpoids puis l’obésité. Il existe maintenant des aliments spécifiques parfaitement adaptés à ces animaux stérilisés. Chez le chat, ces aliments participent aussi à la prévention des cystites (infections urinaires).


Y a-t-il des "trucs" à connaître pour éviter de commettre des erreurs ?

 

Il faut savoir que 1 g de matière grasse est plus de 2 fois plus riche en énergie qu’1 g de féculent ou 1 g de protéines.

Attention donc aux restes de table ! Gras le plus souvent, les restes de table sont les ennemis n°1 de la ligne de votre chien ou de votre chat. Songez qu’ils peuvent couvrir jusqu’à la moitié des besoins énergétiques journaliers d’un chien de petite taille ! Alors, soyez raisonnables !

 

Les légumes verts (haricots verts, courgettes, salade…) et les carottes cuites apportent au contraire très peu d’énergie. Grâce à leur teneur élevée en fibres, ils favorisent le transit intestinal et contribuent à apaiser la sensation de faim.


Mon animal est-il trop gros ? Comment reconnaître l’excès de poids ?

 

On pense naturellement à peser l’animal pour comparer son poids au poids idéal de la race. Cette méthode – indispensable pour le suivi – n’est pas toujours suffisante pour une bonne appréciation de départ, car des variations existent au sein même d’une race.

Le plus simple est de regarder son animal dans son ensemble et de palper ses côtes, sa colonne vertébrale et la base de la queue. On évalue ainsi son état corporel (voir les tableaux ci-dessous).

Nous sommes là pour vous y aider !

  

Idéalement chez le chien, les côtes et la colonne vertébrale ne sont pas visibles mais sont aisément palpables, le ventre est plus étroit que le thorax. Le chat stocke la graisse au niveau abdominal essentiellement. Un chat dont le ventre pend est un chat trop gros.

Evaluation de l’état corporel du chien

Maigre

Mince

Optimal

Gros

Obèse

Côtes, colonne vertébrale, os du bassin facilement visibles (si poils courts).

Pas de graisse palpable sur les côtes.

Musculature réduite.

Côtes, sommet des vertèbres, os du bassin visibles.

Taille fine.

Pas de graisse palpable sur les côtes.

 

Côtes et colonne vertébrale non visibles mais facilement palpables.

Taille bien dessinée.

Mince couche de graisse palpable sur les côtes.

Côtes et colonne vertébrale palpables avec difficulté.

Taille absente. Dépôts de graisse évidents à la base de la queue.

Dépôt de graisse massif sur les côtes, la colonne vertébrale et la base de la queue.

Ventre volumineux.

 

Evaluation de l’état corporel du chat

Mince

Optimal

Gros

Obèse

Allure svelte

Ventre levretté

Ligne du bas du ventre un peu plus haute que le sternum (bas du thorax)

Allure massive.

Bas du ventre plus proche du sol que le sternum (bas du thorax)

 

Animal empâté.

Ventre proche du sol.

Dépôt de graisse sur la base de la queue.

 

 


Comment traiter l’obésité ?

 

L’obésité est une maladie à part entière. Elle se traite sous contrôle médical et après un éventuel bilan biologique et hormonal. Des médicaments existent désormais. Quoi qu’il en soit, des mesures diététiques sont toujours recommandées.

Les aliments dits « de régime » sont faibles en matières grasses et riches en fibres. La quantité journalière à respecter devra être distribuée en 2 à 3 fois par jour pour limiter la sensation de faim, et pourra toujours être complétée par des légumes.

 

On visera une perte de poids progressive qui s’inscrira dans la durée et sera contrôlée par une pesée régulière de l’animal. Des objectifs à 3 et 6 mois pourront être fixés par exemple.

 

Astuce pour chat :

La plupart des chats adorent les courgettes. Elles sont donc d’excellentes alliées pour les régimes amaigrissants puisqu’elles procurent une sensation de satiété sans apporter d’énergie.

 

Plus svelte, votre chien ou votre chat retrouvera sa joie de vivre. Ce sera pour vous la plus belle récompense !