chezmonveto

Nos conseils

Imprimer

picto Il fait des bétises quand il est tout seul...


En votre absence votre chien fait de la maison un champ de bataille, et vos voisins se plaignent de ses hurlements... Quelle attitude adopter ?

Il est possible que votre chien souffre d’un trouble du comportement. Attention ! Plusieurs troubles provoquent des symptômes voisins, un diagnostic précis doit être fait car les traitements sont différents.


  • Des dégradations à votre retour...
  • ...signent parfois cette maladie.

Ces chiens sont souvent très affectueux. Ils ne supportent pas la solitude et sèment la pagaille dans la maison ou l’appartement en l’absence des maîtres. Au retour, le domicile est en triste état et le chien, « penaud », ne comprend pas qu’il a fait une bêtise. Il craint en fait la punition qu’il va recevoir, systématiquement associée à l’arrivée des maîtres !

 

Nous jouons parfois un rôle dans le déclenchement de ce comportement.

Normalement, les chiots sont repoussés par leur mère au sevrage. Cette attitude de la mère aboutit au détachement du chiot, qui est une étape normale, indispensable de son développement et nécessaire à l’autonomie affective du chien.

Ils sont, à l’inverse, très entourés dans leurs nouveaux foyers, très « maternés » et ce détachement dispensable ne peut pas toujours s’effectuer ; il peuvent alors développer ce qu’on appelle un état d’hyperattachement qui leur rend la solitude insupportable !

 

Il se crée une sorte de rituel au départ des maîtres, sensé rassurer le chiot (caresses, encouragements de la voix…) qui ne fait que déclencher chez le chien l’angoisse de rester seul, d’être abandonné. Il perçoit très bien l’inquiétude des personnes qui l’entourent, ce qui renforce la sienne. Le stress lié à l’état d’isolement induit un comportement destructeur, parfois des mictions et des défécations ou encore des hurlements.

 

Enfin, n'importe quel état anxieux peut créer un d'hyperattachement conduisant le chien à faire des dégats lorsqu'il est seul. Dans ces cas, le chien fait des dégâts lorsqu'il est seul car il est pris de crises de panique! Le gronder à votre retour ne servirait qu'à aggraver le problème!

Une consultation spécialisée de comportement est alors nécessaire pour découvrir l'origine de l'anxiété et la traiter. Les dégâts disparaissent alors en même temps que l'état anxieux.


Quelques conseils préventifs :

 

Dés l’âge de 3 mois, il importe de faire en sorte que le chiot soit pris en charge par l’ensemble de la famille (attachement à l’ensemble du groupe et non à une seule personne si cela est possible). Il est indispensable de l’habituer à rester seul sur des durées de plus en plus longues progressivement (10mn, puis 20 mn, puis 30mn, etc.) en prenant garde de ne pas laisser à sa disposition trop d’objets fragiles qu’il risquerait de détruire. Le départ et le retour du maître doivent se faire dans une relative indifférence : par exemple, partir lorsque le chiot dort, ou est occupé, sans le prévenir.

 

Il est normal que dans les premiers temps, votre chiot se sente en état de détresse, gémisse, voire fasse ses besoins ou déchiquette quelques papiers : c’est le nécessaire apprentissage de l’autonomie ! Mais chez un chiot « bien dans sa tête » cette détresse va rapidement s’estomper et votre animal va s’habituer peu à peu à rester seul tranquillement.


Comment lui apprendre à rester seul?

Il existe des médicaments à base de phéromones apaisantes pour  effectuer cet apprentissage tout en douceur.

En revanche si cette période d’adaptation ne se passe pas bien (trop longue, réactions excessives, chiot très anxieux ou en état de panique) il ne faut pas hésiter à consulter rapidement afin de ne pas créer chez votre chiot un état d’hyperattachement pathologique.

 

Dans ce cas, le traitement passe par une prise en charge comportementale. Des médicaments peuvent permettre de passer les premiers moments qui sont difficiles et surtout d’éviter que votre chiot ne s’installe dans une anxiété systématique à chaque absence. Il existe plusieurs classes de médicaments indiqués pour cette affection, adaptés à l’âge de l’animal et leur choix se fera toujours sur un diagnostic précis.

 

Le chien ne fait pas ces dégâts pour se venger d'avoir été laissé seul! Ces destructions sont au contraire un signe de souffrance de votre animal!

N'hésitez pas à nous parler de ces problèmes si vous les rencontrez, nous pouvons apporter des solutions!