chezmonveto

Nos conseils

Imprimer

picto Les tumeurs mammaires de la chienne et la chatte


Qu'est-ce qu'une tumeur mammaire ?

 

Une tumeur mammaire est une augmentation de volume du tissu mammaire résultant d'une multiplication anormale des cellules. Elle apparaît comme un petit nodule (une petite "boule"), un durcissement, une granulation du tissu mammaire.

Elle peut être:

  • bénigne : elle reste localisée à la mamelle.
  • maligne : c'est un cancer. Elle peut alors métastaser, c'est à dire se propager dans d'autres organes sans modifications visibles par ailleurs.

 

Petit Rappel : on compte généralement 5 paires de mamelles chez la chienne (parfois 4) et 4 chez la chatte.


Sur quels animaux sont-elles les plus fréquentes ?

 

Les tumeurs mammaires touchent principalement les femelles. Elles sont fréquentes chez les chiennes et les chattes, plus rares dans les autres espèces.


Quelles sont les facteurs de prédisposition aux tumeurs mammaires ?

 

  • L'âge : elles apparaissent plutôt chez des animaux relativement âgés (de plus de 8 ans).
  • L'hérédité : certaines familles sont plus touchées que d'autres.
  • Les pseudo-gestations chez la chienne (encore appelées "grossesses nerveuses") : elles surviennent 2 mois après les chaleurs et se manifestent par une montée de lait, associée à une modification du comportement. La chienne peut être plus agitée, plus câline, plus nerveuse.


la pilule contraceptive est un facteur de risque chez la chatte.

Existe-t-il des facteurs déclenchants ?

 

Oui, il existe des causes connues pour être "déterminantes" :

  • Les tumeurs apparaissent lors de déséquilibre hormonal (on dit qu'elles sont "hormono-dépendantes"). Statistiquement, une chienne entière a sept fois plus de risques de développer une tumeur mammaire qu'une chienne stérilisée. De plus, la stérilisation prévient la lactation de pseudo gestation, elle-même facteur de risque (voir ci-dessus).
  • La pilule, fréquemment utilisée chez les chattes, pour supprimer les chaleurs et éviter les grossesses, est à l'origine de nombreux cas de cancers des mamelles.

 

Conseil : si vous voulez donner la pilule à votre chatte ou à votre chienne, demandez nous conseil.

Une utilisation de ce médicament à long terme étant très risquée pour vos animaux, nous vous conseillerons plutôt la stérilisation, si vous ne désirez pas faire reproduire votre chatte.

 

La palpation de toute anomalie au niveau de la mamelle de votre animal doit vous inciter à consulter votre vétérinaire.


Comment précise-t-on le pronostic en cas de tumeur ?

 

Chez la chienne la moitié des tumeurs mammaires sont cancéreuses. Chez la chatte plus de 75% des tumeurs sont des cancers agressifs.

 

L'observation directe de l'animal permet parfois à votre vétérinaire d'orienter son diagnostic : les tumeurs bénignes sont bien délimitées, sans réaction inflammatoire et grossissent lentement.

Les tumeurs malignes doublent leur taille en moins de 3 mois, sont adhérentes aux muscles situés sous la peau, ont tendance à s'ulcérer et s'abcéder.

Elles peuvent  libérer des métastases qui vont principalement se loger dans les poumons (85% des chiennes et 90% des chattes), mais aussi le foie, plus rarement  la rate, le pancréas, les surrénales, les reins, les ovaires, le cerveau, les vertèbres, les côtes, etc.

Une ulcération de la tumeur (une plaie qui s'ouvre au niveau de la tumeur) est toujours de mauvais pronostic car elle témoigne d'un état d'avancement de la tumeur et dans ce cas, si le propriétaire est d'accord pour faire opérer son animal, il doit le faire rapidement.

 

La taille de la tumeur est le critère pronostique le plus significatif: Les cancers de moins de 2 centimètres de diamètre récidivent beaucoup moins fréquemment que ceux de plus de 2 cm.

 

Seule l'analyse histologique permet d'en connaître la nature exacte (le laboratoire d'histologie effectue des coupes de la tumeur, les colorie et les observe au microscope).

Généralement cette analyse a lieu après que la tumeur a été retirée chirurgicalement (on réalise rarement des biopsies, comme celles-ci doivent être réalisées sous anesthésie, les vétérinaires préférèrent opérer d'emblée l'animal, ce qui permet de gagner du temps surtout s'il y a un risque de métastase).


Il convient alors, si la tumeur est cancéreuse, de faire procéder par votre vétérinaire à un bilan d'extension, c'est à dire rechercher d'éventuelles métastases: palpation des ganglions, radiographies des poumons... Cela conditionnera le traitement qui suivra.

 

A SAVOIR : un cancer ne signifie pas que votre animal est condamné ! En effet, si la tumeur cancéreuse a été complètement retirée lors de la chirurgie avant d'avoir métastasé, votre animal sera guéri.


La chirurgie est le traitement de choix des tumeurs mammaires

Quels sont les traitements possibles ?

 

Il est d'abord chirurgical. Le vétérinaire enlève la tumeur : soit seulement la mamelle atteinte et le tissu environnant, soit toute la chaine mammaire, c'est à dire toutes les mamelles situées du même coté de l'animal.

 

Une fois la nature de la tumeur connue, et selon le bilan d'extension, un traitement par chimiothérapie peut vous être proposé. Il est également parfois nécessaire de réopérer l'animal pour enlever toute la chaine mammaire si cela n'avait pas été fait dans un premier temps.


Que faire pour empêcher leur survenue ?

 

La stérilisation a un effet préventif sur l'apparition des tumeurs mammaires si elle est réalisée précocement.

Ainsi, si elle est réalisée :

  • avant les premières chaleurs : le risque de développer des tumeurs mammaires pour l'animal sera de 3%.
  • après les premières chaleurs : le risque passe à 8%
  • après les 3emes chaleurs, la stérilisation ne protègerait plus contre l'apparition de cancers. Ainsi, après le 3ème cycle ovulatoire, le risque repasse à 20% comme pour les chiennes non stérilisées.  

 

Il peut aussi être indiqué de stériliser l'animal en même temps qu’on enlève une tumeur mammaire, du fait de son effet préventif sur la récidive ou la croissance. Elle permet également d'empêcher les lactations de pseudo gestation ainsi que les infections de l'utérus (métrite et pyomètre, fréquemment rencontrés chez les chiennes âgées).


Pour conclure...

La seule façon de limiter au maximum l'apparition des tumeurs mammaires chez votre chienne ou votre chatte, si vous ne désirez pas la faire reproduire est de la stériliser avant les premières chaleurs.

Si cela n'est pas possible (animal recueilli plus tard, animal de reproduction...) sachez qu'il n'est jamais trop tard pour stériliser votre animal, surtout si votre chienne présente des lactations de pseudo gestation.

Dés l'apparition d’une tumeur, nodule, palpation anormale,  il convient de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire qui procèdera probablement (en fonction de l’état général de votre animal) à l'exérèse chirurgicale de celle-ci. Plus elle est réalisée tôt, moins il y a de risques, même lors de cancer, que celui-ci se soit déjà généralisé. Par ailleurs les progrès de la médecine vétérinaire en oncologie lors de la dernière décennie permettent à présent de traiter des animaux auparavant condamnés.


L’attentisme est toujours la pire des choses !