chezmonveto

Nos conseils

Imprimer

picto L'organisation du territoire et le marquage chez le chat


Pour son bien-être, le chat a le besoin essentiel d’avoir un domaine vital organisé en fonction de ses besoins comportementaux.


Champ d'isolement ou champ d'activité ?

Ce domaine vital correspond à un espace structuré  en « champs territoriaux » qui sont chacun dévolus à une activité précise :

  • Les champs d'isolement : ce sont les endroits, souvent calmes ou surélevés,  où le chat se repose, se toilette, et peut s'isoler des autres membres de la famille.
  • Les champs d'élimination, où le chat fait ses besoins.
  • Les champs d'alimentation, où il prend ses repas

 

Par nature, le chat n'aime pas partager ces 3 champs territoriaux. Il est donc important de le laisser tranquile dans ces endroits lorsqu'il se repose, qu'il mange ou qu'il fait ses besoins.

 

  • Les champs d'activité, dans lesquels le chat peut jouer, chasser et rechercher des contacts avec les autres membres de la famille.

Le chat « marque » ces zones et les passages entre ces différents champs de différentes façons :

Par un marquage facial ou corporel, grâce à des  substances chimiques olfactives assimilées à des  phéromones , que le chat secrète au niveau de différentes glandes situées dans la peau et les muqueuses, qu'il dépose en se frottant (joues, flancs) sur les arêtes verticales (arêtes de murs, de meubles...) et qui jouent le rôle de balises apaisantes.

 

De même en se frottant sur les jambes de ses propriétaires le chat dépose des phéromones lui permettant de repérer d'emblée ces individus familiers comme des éléments apaisants de son univers ! Ces phéromones sont d'ailleurs perçues par les autres chats comme autant de messages signifiants et tout objet nouveau va faire l'objet d'une exploration consciencieuse du chat qui semble le renifler consciencieusement ou plutôt le « humer » bouche ouverte afin de récolter un maximum d'informations.

 

Le chat en se déplaçant va également déposer avec ses coussinets ces marques sur les chemins qu'il emprunte. Les chemins empruntés pour aller d'un lieu à un autre sont souvent stables. S'ils sont perturbés à tout moment par un propriétaire « maniaque du ménage », s'ingéniant à faire disparaître toutes ces marques par des nettoyages excessifs, ou encore déplaçant les meubles à tout propos, le chat doit faire face à de permanentes difficultés car il perçoit ces changements et nettoyages comme des déménagements perpétuels !


Ces phéromones peuvent être utilisées - suivant nos conseils pour savoir le faire à bon escient et avec beaucoup de profit - sous forme de pulvérisateur ou de diffuseur pour faciliter l'introduction du chat dans un nouveau lieu, pour stabiliser l'état émotionnel d'un chat anxieux ou dépressif, pour diminuer la fréquence des marquages urinaires ou des griffades.