chezmonveto

Nos conseils

Imprimer

picto Quel aliment pour mon chiot ?


Les chiots doivent consommer un aliment de bonne qualité spécialement étudié pour les chiots en croissance, distribué en quantité raisonnable.


Pourquoi un aliment spécial croissance ?

 

  • Parce que d’une part les besoins nutritionnels du chiot en croissance sont élevés : il leur faut plus de protéines qu’un adulte pour le bon développement musculaire ; il leur faut plus d’énergie, de minéraux et de vitamines pour assurer une croissance osseuse et une vitalité optimales.
  • Parce que d’autre part un chiot ne digère pas aussi bien qu’un adulte. La qualité de l’aliment, de ses ingrédients, de sa cuisson, de sa formulation (teneur limitée en féculents notamment) s’avère déterminante pour la santé digestive du chiot.

 

Un chiot qui mange des croquettes pour adulte est rapidement victime de diarrhée. Il émet aussi des gaz nauséabonds. Cela s’explique par le fait qu’il ne peut pas digérer la quantité trop importante de féculents que contiennent ces aliments.

 

Nous vous recommandons par conséquent un aliment premium chiot en croissance (c’est-à-dire haut de gamme) qui existe dans différentes marques. Ces aliments sont fabriqués avec des ingrédients de haute qualité, sont formulés par des nutritionnistes et sont cuits de manière optimale. Ils ont bon goût et sont beaucoup mieux digérés. Ils induisent une croissance harmonieuse, un beau poil et une vitalité remarquable.


Et si je veux cuisiner moi-même ?

 

C’est une solution que nous vous déconseillons, tant l’équilibre alimentaire du chiot est primordial. Si vous y tenez absolument, il faudra ré-équilibrer les apports minéraux de l’aliment « maison » grâce à un complément nutritionnel adapté. Nous pouvons vous y aider.


Ne peut-on pas ajouter des minéraux et des vitamines aux aliments tout- prêts, pour que le chiot soit plus fort ?

 

Oh non ! L’excès de calcium, de phosphore ou de vitamine D pendant la croissance favorise certaines maladies des os et des cartilages. Point trop n’en faut. Les aliments tout-prêts contiennent déjà tout ce dont l’animal a besoin (contrairement à la nourriture « maison » déjà évoquée). Il n’y a aucune nécessité d’ajouter quoi que ce soit : vous feriez pire que mieux !

 

Une autre idée reçue doit être combattue : "Pour aider les oreilles à se redresser, il faut donner du calcium". C'est faux ! Quoi que l’on fasse, si elles doivent se redresser elles se redresseront. Sinon, le calcium ne sera d’aucun secours.


Jusqu'à quel âge doit-on donner un aliment "croissance" ?

 

L’aliment spécial croissance est conseillé du sevrage jusqu’à la fin de la croissance, soit jusqu’à l’âge de 10 à 24 mois. Cela dépend de la race de votre chiot. Plus la race est de grande taille, plus la croissance sera longue.

Catégorie

Petites races

Races moyennes

Grandes races

Races géantes

Durée moyenne de la croissance

10-11 mois

12-13 mois

16-18 mois

18-24 mois

Schématiquement on peut distinguer 2 phases dans la croissance : une première phase pendant laquelle l’animal grandit beaucoup, et une deuxième phase pendant laquelle il « s’étoffe » tout en continuant à grandir, mais moins vite. C’est la raison pour laquelle il existe des aliments « chiot » puis des aliments « Junior ».


Grandes races et races géantes : attention au surpoids !

 

Les grandes races et les races géantes (Labrador, Rottweiler, Terre-Neuve, Bouvier Bernois, Dogue Allemand..) sont particulièrement sensibles aux problèmes osseux et articulaires de croissance. Il faut donc être extrêmement vigilant. L’excès de poids pendant la croissance, lié à un aliment trop riche ou une distribution de l’aliment à volonté, est actuellement l’ennemi n° 1 des chiots concernés. Il favorise les problèmes de hanche et les boiteries par anomalie du cartilage. A éviter absolument ! De même d’ailleurs que l’excès de calcium, tout aussi préjudiciable !


La croissance étant un moment crucial de l’existence de votre chien, nous vous conseillons un suivi médical régulier. Ce dernier permet de faire le point en pesant et en examinant l’animal, de détecter un éventuel problème précocement, et d’ajuster la quantité journalière d’aliment aux besoins de l’animal à ce moment précis (chez les races géantes cet ajustement peut être nécessaire jusqu’à 2 fois par mois).

Ainsi votre compagnon à 4 pattes prendra un bon départ dans la vie !