chezmonveto

Nos conseils

Imprimer

picto Quelques conseils avant d’adopter un reptile


Sympathiques ou fascinants les reptiles sont de plus en plus présents dans nos foyers, mais la détention en captivité de tels animaux ne va pas sans poser de problèmes aux passionnés comme aux profanes. Connaître et respecter quelques règles de base peut s’avérer bien utile.


Les tortues de Floride abandonnées dans la nature ont causé de gros dégats écologiques

Nombreux sont ceux qui, voulant faire une première expérience, ont eu des déboires et ont dû abandonner après avoir vu décliner l'état de leur nouveau compagnon. Il est nécessaire en effet, avant de faire l'acquisition d'un reptile, de prendre quelques précautions, faute de quoi le petit lézard comme le gros serpent ne survivra pas très longtemps.

 

Avant l'achat d'un reptile, il faut d'abord être certain de pouvoir l'assumer et donc connaître parfaitement l'espèce que l'on désire acquérir. Ainsi, combien ont acheté une petite tortue de Floride de 2 cm sans savoir qu'elle deviendra un cruel prédateur de 20 cm dont il faudra s'occuper pendant 15 à 20 ans ?

La première démarche est donc de se documenter sur l'animal que l'on désire. Il faut tenir compte de sa taille adulte, de son régime alimentaire, de son mode de vie, de son biotope naturel ainsi que de la législation existante le concernant.


Un reptile ne s'achète jamais sur un "coup de tête" !

Ensuite avant l'arrivée de l'animal, tout doit être prêt, le terrarium équipé, les températures et degrés d'humidité vérifiés et l'alimentation assurée. Une erreur de température ou d'humidification peut vite entraîner des dégâts irréversibles sur les animaux à sang froid, et s'il est vrai qu'un gros serpent peut jeûner des mois entiers, une diète prolongée sur un jeune reptile est souvent fatale.

 

Quand le gîte et le couvert du futur pensionnaire sont fins prêts, il faut s'adresser à un professionnel compétent susceptible de fournir des animaux en bonne santé. Avant l'acquisition, l'animal doit être scrupuleusement observé pour déceler d'éventuelles parasitoses, plaies cutanées, défauts de mue, état de maigreur.


Une fois installé dans son nouvel environnement le reptile doit rapidement montrer des signes de bonne acclimatation : repas réguliers, prise d'aliment spontanée, mue complète, maintien d'une coloration propre à l'espèce, selles régulières.


Ce cap franchi, il ne tient plus qu'au propriétaire, par un entretien régulier et un peu d'attention, de garder son animal en parfait état ; mais il ne faut jamais oublier qu'un animal, quel qu'il soit, n'est pas un jouet et que le maintien de bonnes conditions de vie et d'hygiène seront les garants de sa bonne santé et de sa longévité.


Et surtout n'oubliez pas, pour les reptiles aussi, votre vétérinaire saura vous donner de précieux conseils !